Cantiques 51 à 75

Cantiques 1 à 25 Cantiques 26 à 50 Cantiques 51 à 75 Cantiques 76 à 100


51. Mon Dieu, A Toi j’élève

Refrain
Mon Dieu, à Toi j’élève mon âme,
Eternel, en Toi je me confie.
Que je ne sois pas couvert de honte
Puisque Tu es le Dieu de mon salut.

1. Les sentiers de l’Eternel sont faits de miséricorde,
Pour ceux qui gardent Sa loi, Ses commandements.
Il pardonne l’iniquité, efface nos transgressions,
Il montre aux pécheurs la voie et la justice.

Refrain
Mon Dieu, à Toi j’élève mon âme,
Eternel, en Toi je me confie.
Que je ne sois pas couvert de honte,
Puisque Tu es le Dieu de mon salut.

2. Celui qui craint l’Eternel, Dieu lui montre le chemin,
Et son âme reposera remplie de bonheur.
Des angoisses de son âme, et des chagrins de son cœur
Dieu délivre des détresses pour toujours.

52. Mon seul appui

1. Mon seul appui, c’est l’ami céleste,
Jésus-Christ, Jésus-Christ!
Les ans s’en vont, cet ami me reste,
Jésus-Christ, Jésus-Christ!

Cet ami connaît mes alarmes,
Son amour guérit ma douleur,
Sa main essuie toutes mes larmes,
Doux Sauveur, doux Sauveur!

2. Je Le suivrai, cet ami, ce Guide;
Jésus-Christ, Jésus-Christ!
Car Son conseil est divin, limpide,
Jésus-Christ, Jésus-Christ!

3. Il est ma force, à Lui je me fie,
Jésus-Christ, Jésus-Christ!
Je puis tout, car Il me fortifie,
Jésus-Christ, Jésus-Christ!

4. Mon but unique est de Le connaître,
Jésus-Christ, Jésus-Christ!
Sa plénitude, Son nom, Son être,
Jésus-Christ, Jésus-Christ!

5. Il est ma seule raison de vivre,
Jésus-Christ, Jésus-Christ!
Et c’est pour Lui seul que je veux vivre,
Jésus-Christ, Jésus-Christ!

53. Nous avons découvert

Nous avons découvert la joie de vivre et de chanter,
Nous avons trouvé le bonheur,
Le secret merveilleux qui permet de tout espérer,
Nous avons rencontré le Seigneur.

1 - Tout au long du chemin,
Chaque jour Il nous tend la main,
Préparant tous nos lendemains...

2 - Il y a bien nos défauts
Nos rechutes et nos faux-pas,
Mais tout cela n'empêche pas que...

3 - C'est pourquoi nous allons
Vous proclamer que nous croyons,
En espérant que vous aussi...

Vous allez découvrir la joie de vivre et de chanter,
Vous allez trouver le bonheur,
Le secret merveilleux qui permet de tout espérer,
Vous allez rencontrer le Seigneur.



Création : 1982
© Alain Burnand, Lausanne

54. Nous étions autrefois

1. Nous étions autrefois éloignés de Dieu,
Appelés infidèles et sans espérance.
Privés du droit de cité
Nous étions tous étrangers aux alliances de la promesse.

2. Nous étions étrangers par toutes nos œuvres
Par toutes nos pensées, ennemis de Dieu.
Egarés par l’ignorance,
Et notre cœur endurcis, nous étions dignes d’être haïs.

Refrain
Mais par le sang de Jésus, nous avons tous été rapprochés ;
Le mur d’inimitié a été renversé.
Jésus vint annoncer la paix à tous ceux qui étaient loin.
Nous ne sommes plus des étrangers.
Nous sommes tous citoyens,
Habitants de la maison de Dieu, édifiés sur le roc,
Le Seigneur Jésus-Christ.
Nous sommes tous héritiers, formant un même corps en Jésus-Christ,
Et nous participons à la même promesse par l’Evangile.

3. Nous étions des brebis bien loin du troupeau.
Nous n’avions pas reçu la miséricorde.
Nos cœurs étaient aveuglés,
Nos regards étaient privés de la lumière de l’Evangile.

Refrain
Mais par le sang de Jésus, nous avons tous été rapprochés ;
Le mur d’inimitié a été renversé.
Jésus vint annoncer la paix à tous ceux qui étaient loin.
Nous ne sommes plus des étrangers.
Nous sommes tous citoyens,
Habitants de la maison de Dieu, édifiés sur le roc,
Le Seigneur Jésus-Christ.
Nous sommes tous héritiers, formant un même corps en Jésus-Christ,
Et nous participons à la même promesse par l’Evangile.

55. Nous t’adorons

Strophe 1
1. Nous t'adorons, nous t'aimons, tendre Père,
Glorifie ton nom sur la terre,
Glorifie ton nom, glorifie ton nom,
Glorifie ton nom sur la terre.

Strophe 2
2. Nous t'adorons, nous t'aimons, O Jésus,
Glorifie ton nom dans nos vies,
Glorifie ton nom, glorifie ton nom,
Glorifie ton nom dans nos vies.



Donna Adkins
ATG045. Nous t'adorons
Texte de Heinz Sutter
Jean 12.28
© 1976 Maranatha ! Music

56. Ô Dieu, je te bénis

1. Ô Dieu, je Te bénis, Toi qui m’as tant aimé,
Seigneur, Tu m’avais choisi, avant que tout fût créé ;
Ta grâce m’a été donnée dès avant les temps éternels
En Jésus, Ton Bien-aimé ; Ô Seigneur, je réponds à Ton appel.

Refrain
Car lorsque j’étais encore un pécheur, Tu es mort pour moi, Seigneur,
Moi qui fus autrefois Ton ennemi, Tu m’as aimé en sacrifiant Ta vie ;
C’est pourquoi je Te louerai toujours, Seigneur.

2. Ô Père, sois bénis ! Toi qui m’as destiné
A entrer dans Tes parvis, parmi tous Tes héritiers.
Tu as résolu dans Ton amour et Ton bienveillant dessein,
De célébrer pour toujours la gloire de Ta grâce par Tes saints.

Refrain
Car lorsque j’étais encore un pécheur, Tu es mort pour moi, Seigneur,
Moi qui fus autrefois Ton ennemi, Tu m’as aimé en sacrifiant Ta vie ;
C’est pourquoi je Te louerai toujours, Seigneur.

57 Ô grâce merveilleuse

1. Ô grâce merveilleuse, don qui nous vient de Dieu,
Grâce si précieuse, fleuve jaillit des cieux !
Qui donc saurait décrire sa force et sa fraîcheur ?
Et qui donc a pu dire quelle est sa profondeur ?

Refrain :
Nous n’avons qu’un seul sujet de gloire :
C’est ta sainte croix, divin Sauveur.
Ta grâce est puissante, Toute suffisante
Et ton sang nous rend plus que vainqueurs.
Plus touchant que l’hymne des archanges
Est le chant qu’entonnent les élus.
Venez chrétiens, qu’éclatent vos louanges : Gloire à Jésus !

2. O grâce qui nous donne le vrai repos du cœur,
Et qui nous environne quand rôde le malheur !
Elle a rompu nos chaînes et couvre nos forfaits.
Que Satan se démène : nous demeurons en paix.

Refrain :
Nous n’avons qu’un seul sujet de gloire :
C’est ta sainte croix, divin Sauveur.
Ta grâce est puissante, Toute suffisante
Et ton sang nous rend plus que vainqueurs.
Plus touchant que l’hymne des archanges
Est le chant qu’entonnent les élus.
Venez chrétiens, qu’éclatent vos louanges : Gloire à Jésus !

3. Grâce sans fond si rive, plus vaste que la mer,
Source dont les eaux vives coulent en plein désert !
Par ce courant de vie, nous nous savons portés,
Et notre âme affranchie chante sa liberté !

Refrain :
Nous n’avons qu’un seul sujet de gloire :
C’est ta sainte croix, divin Sauveur.
Ta grâce est puissante, Toute suffisante
Et ton sang nous rend plus que vainqueurs.
Plus touchant que l’hymne des archanges
Est le chant qu’entonnent les élus.
Venez chrétiens, qu’éclatent vos louanges : Gloire à Jésus !

58. Ô merveille insondable

1. O merveille insondable :
Dieu envoie son Messie !
Salut inestimable, enfanté par Marie.
Apprenez en ce jour : Bienveillance à tout homme !
Gloire à Dieu pour toujours ! »

2. La parole divine vient chez nous habiter.
Tout le ciel chante un hymne,
L’annonçant aux bergers.
Ecoutez en ce jour : « Bienveillance à tout homme !
Gloire à Dieu pour toujours ! »

3. Montagnes et vallées,
Vous, les grands océans !
Ce Dieu qui vous a créés :
Louez-Le puissamment !
Proclamez en ce jour : « Bienveillance à tout homme !
Gloire à Dieu pour toujours ! »

4. Venez et qu’on adore l’Enfant de Bethléhem
Lui, le Messie qui sauve,
Lui, le Fils Eternel !
Ô croyez en ce jour : « Bienveillance à tout homme !
Gloire à Dieu pour toujours ! »

59. Ô mort, où est ton aiguillon ?

1. Jésus vint nous sauver de la mort qui nous menaçait ;
Quel désarroi quand à la croix, Sa vie fut sacrifiée.

Refrain
Où est ton aiguillon ?
Ô mort, tu perdis ton royaume,
Nous te vaincrons,
Nous règnerons par Jésus notre Seigneur.

2. Au Calvaire mené, d’épines couronné,
Ses ennemis se sont réjouis quand Christ est décédé.

Refrain
Où est ton aiguillon ?
Ô mort, tu perdis ton royaume,
Nous te vaincrons,
Nous règnerons par Jésus notre Seigneur.

3. La tombe perdit sa proie quand Jésus l’abandonna ;
Ressuscité, Il règnera, pour toujours Il vivra.

Refrain
Où est ton aiguillon ?
Ô mort, tu perdis ton royaume,
Nous te vaincrons,
Nous règnerons par Jésus notre Seigneur.

60. Oh ! Voyez quel amour (1 Jean 3.1)

Oh ! Voyez quel amour le Père nous a témoigné !
Oh ! Voyez quel amour le Père nous a témoigné,
Pour que nous soyons appelés enfants de Dieu,
Pour que nous soyons appelés enfants de Dieu.

61. On t’a fait connaître, ô homme

On t’a fait connaître, ô homme, ce qui est bien ;
Et ce que l’Eternel demande de toi,
C’est que tu pratiques la justice,
Que tu aimes la miséricorde,
Que tu marches humblement avec ton Dieu,
Que tu marches humblement avec ton Dieu.

62. Oui, nous faisons partie de la famille de Dieu

Strophe
Oui, nous faisons
Partie de la famille de Dieu,
Les héritiers du Père.
Nous partageons
Nos biens, nos joies et nos fardeaux ;
Nous sommes sœurs et frères !



Rolf Schneider
JEM218. La famille
Texte de Rolf Schneider
© 1977 Rolf Schneider

63. Oui, Dieu a fait de grandes choses (Luc 1.46-55)

1. Oui ! Dieu a fait de grandes choses pour moi,
Son pauvre et faible enfant.
Sur Lui, mon âme se repose
Et je L’exalte en adorant.

Refrain 1 :
Mon âme éclate d’allégresse,
Je chante mon Sauveur sans cesse,
Jésus, le Fils de la promesse : Il sauve encore parfaitement.

2. Je chante la miséricorde du Dieu
Qui donne un plein pardon,
Car, d’âge en âge elle déborde
Sur ceux qui craignent Son saint nom.

Refrain 2 :
Mon âme éclate d’allégresse,
Je chante mon Sauveur sans cesse,
Jésus, le Fils de la promesse :
Oui ! De Sa grâce Il nous fait don.

3. En Dieu, les humbles ont un guide,
Par Lui, les pauvres sont vêtus,
Les riches partent les mains vides,
L’orgueil des grands est abattu.

Refrain 3 :
Mon âme éclate d’allégresse,
Je chante mon Sauveur sans cesse,
Jésus, le Fils de la promesse :
Tous, ils sont justes Ses statuts.

4. Pour toi, la force de Sa droite
Voudrait aussi se déployer.
C’est toi que Son amour convoite.
Oh ! Sous Son joug vient te plier.

Refrain 4 :
Notre âme éclate d’allégresse
Et chante le Sauveur sans cesse,
Jésus, le Fils de la promesse :
Il sauve encore parfaitement.

64. Oui, j’appartiens à Jésus

1. Oui, Jésus m’aime, bonheur suprême,
Amour extrême, toujours le même !
Oui, Jésus m’aime, il est Amour !
Il m’aimera toujours !

Refrain :
Oui, j’appartiens à Jésus,
Car Il m’a racheté !
Jésus m’appartient désormais,
Et pour l’éternité !

2. Et débonnaire, et solitaire,
Loin de son Père, souffrance amère,
Sur le Calvaire, Il vint mourir !
Oh ! Je veux le bénir !

Refrain :
Oui, j’appartiens à Jésus,
Car Il m’a racheté !
Jésus m’appartient désormais,
Et pour l’éternité !

3. Par ses souffrances, pour mes offenses,
J’ai délivrance, j’ai confiance,
J’ai l’espérance, j’ai le salut !
Gloire au Nom de Jésus !

Refrain :
Oui, j’appartiens à Jésus,
Car Il m’a racheté !
Jésus m’appartient désormais,
Et pour l’éternité !

4. Mon âme lasse, trouve en Sa grâce,
Aide efficace, qui tout surpasse !
Son sang efface tous mes péchés
Et pour l’éternité !

Refrain :
Oui, j’appartiens à Jésus,
Car Il m’a racheté !
Jésus m’appartient désormais,
Et pour l’éternité !

5. Onde sur onde, qui surabonde,
Sa joie féconde, sa joie profonde,
Mon cœur inonde, jour après jour !
Gloire à Jésus toujours !

Refrain :
Oui, j’appartiens à Jésus,
Car Il m’a racheté !
Jésus m’appartient désormais,
Et pour l’éternité !

65. Palais d’ivoire

1. Jésus est revêtu de fin lin,
Tout embaumé de myrrhe ;
Quand il sort de son Palais divin,
Le ciel, ému, l’admire !

Refrain :
Dépouillé des vêtements royaux,
Hors des palais d’ivoire,
Il est mort couvert de nos maux,
Pour nous donner Sa gloire.

2. Il a connu des jours de douleurs,
Loin du ciel, sur la terre,
De l’aloès goûté la saveur,
L’agonie au Calvaire.

Refrain :
Dépouillé des vêtements royaux,
Hors des palais d’ivoire,
Il est mort couvert de nos maux,
Pour nous donner Sa gloire.

3. Monté dans les parvis éternels,
Il exhale la casse,
Et son parfum apporte aux mortels,
Guérison, vie et grâce.

Refrain :
Dépouillé des vêtements royaux,
Hors des palais d’ivoire,
Il est mort couvert de nos maux,
Pour nous donner Sa gloire.

4. Un jour, de Jésus mes yeux verront,
La céleste parure,
Et de Ses pieds, Ses mains et Son front,
La terrestre blessure.

Refrain :
Dépouillé des vêtements royaux,
Hors des palais d’ivoire,
Il est mort couvert de nos maux,
Pour nous donner Sa gloire.

66. Pour l’honneur de Son Nom

1. Va vers le monde pour l’honneur de Son nom,
Annonce sa gloire à toutes les nations.
Sagesse de l’Esprit, Ouvre les yeux obscurcis,
Donne la vie pour la gloire de son nom.

Refrain :
Par Sa puissance, prêche Christ aux perdus,
Cherchant Sa gloire, perds ta vie en Jésus ;
Rassemble de chaque race
Des trophées de Sa grâce,
Que notre vie loue la croix de Jésus.

2. Aime ton prochain pour l’honneur de Son nom,
Comme Christ sois l’ami même des vagabonds,
Jésus n’a pas jugé, Mais il fût condamné,
Pour ainsi leur accorder le pardon.

Refrain :
Par Sa puissance, prêche Christ aux perdus,
Cherchant Sa gloire, perds ta vie en Jésus ;
Rassemble de chaque race
Des trophées de Sa grâce,
Que notre vie loue la croix de Jésus.

3. Aide les perdus pour l’honneur de Son nom,
Il veut les sauver de l’abime profond,
Christ en mourant pour eux, souffre la colère de Dieu,
Conduis-les vers l’Agneau fort, juste et bon.

Refrain :
Par Sa puissance, prêche Christ aux perdus,
Cherchant Sa gloire, perds ta vie en Jésus ;
Rassemble de chaque race
Des trophées de Sa grâce,
Que notre vie loue la croix de Jésus.

4. Regarde au trône pour l’honneur de Son nom,
Pense aux saints qui, avec Lui règneront !
Quelle joie quand tu verras ceux pour qui tu prias,v Adorer Dieu pour l’honneur de Son nom !

Refrain :
Par Sa puissance, prêche Christ aux perdus,
Cherchant Sa gloire, perds ta vie en Jésus ;
Rassemble de chaque race
Des trophées de Sa grâce,
Que notre vie loue la croix de Jésus.

67. Pourquoi crains-tu mon âme
(Mélodie aux hommes, écho aux femmes)

1. Pourquoi crains-tu mon âme
Au fort de la souffrance ?
Le Seigneur n’est-Il pas
Ton appui, ton soutien ?
Elève en haut les yeux,
Il est ta délivrance,
Il ne te laisse pas,
Mon âme, ne crains rien !

2. Qu’il me faille affronter
Tourments, combats, épreuves,
Passer par le creuset
Où l’on affine l’or,
Entrer dans la fournaise
Ou traverser les fleuves,
Il reste mon Sauveur,
Mon guide, mon trésor.

3. Non, je ne craindrai rien !
Ni Satan, ni le monde
Ne peuvent me ravir
Des bras du Bon Berger !
Là, je savoure en paix
Sa charité profonde,
Là, je suis pour toujours
À l’abri du danger. (bis)

68. Prosternez-vous

Strophe
Prosternez-vous devant votre Roi.
Adorez-le de tout votre cœur.
Faites monter vers sa majesté
Des chants de gloire
Pour votre Roi des rois !



Steven Fry
ATG046. Prosternez-vous
Texte de Steven Fry
Psaumes 99.5
© 1974 Steven Fry

69. Quand écrasé

1. Quand écrasé, courbant la tête,
Tu te nourris de tes malheurs,
Ou que le désespoir te guette,
Te livrant aux pires frayeurs :

Refrain :
Fixe les yeux sur le Maître
Viens sur son merveilleux regard.
Et tu seras dans tout ton être.
Vivifié et pour lui mis à part.

2. Quand sur l’océan ta nacelle
Se remplit de flots écumants,
Lorsqu’autour de toi tout chancelle,
Que tout te manque en un instant :

3. Quand ton coeur même devient tiède,
En perdant ton premier amour;
Quand le péché caché t’obsède,
Te tourmentant de nuit, de jour :

4. Quand, affaibli, tu perds courage
Dans ton service, pour Jésus;
Quand lassé du pèlerinage,
Ton oeil ne le discerne plus :

70. Que Dieu vous garde dans la paix

1. Que Dieu vous garde dans la paix,
Réjouissant vos cœurs.
Car en ce jour glorieux est né
Le Christ, votre Sauveur,
Qui vient libérer ses brebis des liens de l’ennemi.
Noël ! Joie sur terre et bienveillance venue du ciel,
O la joie et l’espérance de Noël !

2. À des bergers de Bethléhem
Qui veillaient dans la nuit,
Un ange est apparu du ciel, annonçant le Messie,
Et rendant gloire à notre Dieu
Jusqu’au plus haut des cieux.
Noël ! Joie sur terre et bienveillance venue du ciel,
O la joie et l’espérance de Noël !

3. A ces nouvelles, les bergers,
Laissant là leurs troupeaux,
À Bethléhem, émerveillés,
S’en furent aussitôt
Chercher au milieu de la nuit l’Enfant Roi, le Messie.
Noël ! Joie sur terre et bienveillance venue du ciel,
O la joie et l’espérance de Noël !

4. Ainsi qu’avait dit l’ange,
Ils ont trouvé l’Enfant béni,
Enveloppé d’un lange
Et sur le paille endormi.
Devant la Promesse accomplie se sont tous réjouis.
Noël ! Joie sur terre et bienveillance venue du ciel,
O la joie et l’espérance de Noël !

5. Unis d’un même cœur
Dans une vraie fraternité,
O rendez grâce au Seigneur et louez Sa bonté.
Voici l’heureux temps de Noël, à nul autre pareil.
Noël ! Joie sur terre et bienveillance venue du ciel,
O la joie et l’espérance de Noël !

71. Que la gloire du Seigneur

Que la gloire du Seigneur subsiste à jamais,
Qu’Il se réjouisse de ses œuvres !
Je chanterai le Seigneur tant que j’existerai,
Je célébrerai son nom tant que je vivrai.

72. Que Tu es merveilleux

1. Je lève les yeux de nuit vers les cieux,
Sachant que tout là-haut se trouve Dieu
Qui plaça chaque étoile dans son écrin
Pour briller sur nous, sur notre destin.

Refrain :
Dieu Tout-puissant, que Tu es merveilleux !
D’aimer la terre, Toi, le Seigneur des cieux,
Tu descendis vers nous en ces bas lieux,
Dieu Tout-puissant, que Tu es merveilleux.

2. Je contemple les astres éloignés
En pensant à ce Dieu grand et parfait,
Qui descendra du ciel pour enlever
Tous ceux qui en Jésus se sont confiés.

Refrain :
Dieu Tout-puissant, que Tu es merveilleux !
D’aimer la terre, Toi, le Seigneur des cieux,
Tu descendis vers nous en ces bas lieux,
Dieu Tout-puissant, que Tu es merveilleux.

3. Je scrute le ciel d’un œil émerveillé,
Comment donc ce Dieu qui a tout créé,
A-t-il pu montrer tant d’amour pour moi,
Que Jésus vint pour mourir sur la croix !

Refrain :
Dieu Tout-puissant, que Tu es merveilleux !
D’aimer la terre, Toi, le Seigneur des cieux,
Tu descendis vers nous en ces bas lieux,
Dieu Tout-puissant, que Tu es merveilleux.

73. Qui donc est cet Enfant

1. Qui donc est cet Enfant, dans la nuit,
Bercé doucement, bercé par Marie ?
Celui pour qui resplendit le ciel,
Révélant aux bergers le temps de Noël ?
C’est Christ, le Messie, le Roi,
Que les anges chantent avec tant de joie :
Venez, comme les bergers louer
L’Enfant-Sauveur qui vous est donné.

2. Que fait-il là, cet Enfant si beau,
Dormant sur la paille comme un agneau ?
Ouvrez les yeux, voici le Seigneur,
Pure grâce de Dieu pour tous les pécheurs.
Un jour pour vous et pour moi,
Ce roi marchera en portant sa croix :
Venez, comme les bergers louer
L’Enfant Sauveur qui vous est donné.

3. Offrez la myrrhe, l’or et l’encens :
Venez, pauvre ou riche, adorer l’Enfant !
Que tous les cœurs puissent couronner
Le Seigneur des Seigneurs qui vient nous sauver.
Ciel, terre, unissez vos voix : Marie berce et chante le Roi des rois.
Venez, comme les bergers louer
L’Enfant Sauveur qui vous est donné.

74. Reçois favorablement

Refrain
Reçois favorablement
Les paroles de ma bouche
Et les sentiments de mon cœur,
O Seigneur.

Reçois favorablement
Les paroles de ma bouche
Et les sentiments de mon cœur,
O Seigneur.

Strophe
O Seigneur, mon rocher,
O Seigneur, ma vie !

Refrain 2
Reçois favorablement
Les paroles de ma bouche
Et les sentiments de mon cœur,
O Seigneur.



Inconnu
ATG004. Reçois favorablement
Texte de Jeunesse en Mission
© Domaine public

75. Réjouis-toi mon cœur

1. Dieu n’agit pas sans plan ni dessin ;
L’épreuve de Son serviteur est pour son bien.
Rendez grâce au Père, vous qui êtes Son enfant :
Il vous tiendra jusqu’à la fin.

Refrain :
Réjouis-toi mon cœur en Christ ton Seigneur ;
Il est toujours amour et ne fait pas d’erreur.
Lorsqu’Il nous éprouve, c’est pour qu’Il nous trouve
Plus précieux que l’or.

2. Je ne pouvais voir dans l’obscurité ;
Vers la croix du Calvaire je me suis tourné.
J’ai cédé mon plan pour Sa volonté sainte,
La paix vint, je n’eus plus de crainte.

Refrain :
Réjouis-toi mon cœur en Christ ton Seigneur ;
Il est toujours amour et ne fait pas d’erreur.
Lorsqu’Il nous éprouve, c’est pour qu’Il nous trouve
Plus précieux que l’or.

3. Jésus me montre si clairement
Que l’épreuve est l’école et non un tourment.
Il sait ce qu’il fait, Je me confie en Lui,
Il veut que je porte du fruit.

Refrain :
Réjouis-toi mon cœur en Christ ton Seigneur ;
Il est toujours amour et ne fait pas d’erreur.
Lorsqu’Il nous éprouve, c’est pour qu’Il nous trouve
Plus précieux que l’or.